« Bien que je n’aie jamais considéré mon œuvre comme féministe ou comme une déclaration politique, il est certain que tout ce qui s’y trouve a été dessiné à partir de mes observations en tant que femme dans cette culture. »

Et il est vrai que ses séries d’auto portraits questionnent largement la place de la femme et sa représentation dans la société contemporaine.
Celle-ci se caractérisant, selon Sherman, par la mise en scène et tout particulièrement l’image et le rôle assigné à la femme américaine moyenne des années 1960-1970.

Par exemple dans sa première série d’auto-portraits réalisée en 1977 « Untitled Film Stills » ( série d’environ 69 photos en noir et blanc), la photographe reprend le genre des « stills », films de série B des années 1950.
Chaque stills représente un stéréotype de femme dans un décor réel et les photos ont quelque chose d’inconfortable, jouant sur un sentiment d’inquiétante familiarité. Pour certaines féministes, les stills définissent le sexe féminin privé de son individualité par les conventions sociales. Et par son travail, Cindy Sherman indiquerait les limites que la société impose aux femmes. De fait la photographe se met en scène dans des costumes et des attitudes variées qui sont autant de questionnement sur l’identité et ses modes de représentations.

Son œuvre se réfère à une imagerie variée : picturale et cinématographique, publicitaire, de mode ou encore érotique.

Vous aurez la chance de voir une importante partie du travail de l’artiste depuis ses débuts jusqu’à aujourd’hui, exposée au MomA de février à juin de cette année en cliquant ici :
http://www.moma.org/interactives/exhibitions/2012/cindysherman/

Pour un article plus complet sur Cindy Sherman et son œuvre vous pouvez également cliquer ici :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cindy_Sherman

Et bien entendu, vous pouvez vous rendre sur le site officiel de l’artiste.

Voir en ligne http://www.cindysherman.com/

Répondre à cet article

Galerie