Selon une étude de la Banque mondiale, les femmes âgées de 15 à 44 ans sont plus nombreuses à décéder de violences que du paludisme, du cancer, des accidents de la route et de la guerre réunis.

Répondre à cette brève