On préfère Nancy Huston la romancière à l’essayiste. Dire en se disant et non pas l’inverse. C’est moins péremptoire et l’on apprécie pleinement les intuitions et les tâtonnements de l’auteure. Une écriture énergique au service d’une pensée riche sans la rigueur qu’exigerait un essai et dont Nancy Huston manque souvent lorsqu’elle se lance dans un tel exercice.

A lire :
http://www.lexpress.fr/culture/livre/bad-girl-autobiographie-consacree-au-theme-de-l-abandon_1615911.html

http://www.lacauselitteraire.fr/bad-girl-nancy-huston

A écouter :
http://www.franceinter.fr/emission-boomerang-nancy-huston-plus-quune-bad-girl

http://www.franceculture.fr/personne-nancy-huston.html

Voir en ligne http://www.actes-sud.fr/catalogue/l...

Répondre à cet article

forum


  • Forum sur abonnement

    Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    Connexions’inscriremot de passe oublié ?